J’ai adopté ce tronc de thuya qui était abandonné à la déchèterie de Saint-Georges. C’est lui qui m’a suggéré de le scier verticalement. C’est peut-être le premier d’une autre série. Le minuscule voyageur descendant les marches d’un improbable escalier venant du cœur du tronc ajoute une petite touche surréaliste. Toutefois, ne cherchez pas une interprétation à “Cristallisation du souvenir” car ce sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit pour le titre!