Cette lampe est d’une seule pièce, creusée dans un tronc de pin. L’extérieur est brûlé selon la technique ancestrale japonaise, shou-sugi-ban. L’intérieur est doré à la feuille. Quand j’ai cherché un titre pour cette lampe, Pandore m’est venu immédiatement. Il ne reste qu’une petite lumière d’espérance dans sa”boîte”.  Ce bois a subi l’assaut du feu, a résisté et a su préserver, malgré une blessure, une sève-lumière d’espoir.